Avant l'adoption de votre cochon d'inde

 

 

 


Où adopter votre cobaye ?



Attention avec l'adoption en animalerie. Plusieurs problèmes peuvent se poser :

- Les conditions d'acheminement des cobayes : entassés dans un carton au milieu des cadavres de leurs congénères (ça arrive, je le dis parce que je l'ai vu), ce qui génère un stress énorme. Or le stress est responsable de maladies dermatologiques et respiratoires chez cet animal, sans parler des accidents cardiaques.
- Les conditions de "maintenance" : elles sont bien souvent insuffisantes voire catastrophiques. Mâles et femelles mélangés (avec risques de gestation précoce et de mort pour les femelles), bagarres, animaux malades sans aucune mise en quarantaine, nourriture pas adaptée, hygiène laissant parfois à désirer, etc.
- On peut vous vendre un angora ou un poil ras en vous le faisant passer pour un péruvien et autres énormités au niveau des races, ou même vous donner une femelle gestante en vous certifiant que c'est un mâle.
- Vous ne connaissez pas les origines de votre futur compagnon, et rares sont les éleveurs-fournisseurs d'animaleries sérieux. Or le cobaye est un animal fragile, qu'on ne peut reproduire n'importe comment.
Seul un éleveur compétent (professionnel ou pas), choisira avec soin ses reproducteurs, et ce sont rarement les animaux de cet éleveur qu'on retrouvera dans une animalerie.
- N'oubliez pas que ce qui compte avant tout dans ces commerces est le profit, pas le bien-être ou les origines de l'animal.

Bien sûr, ce sont des généralités. Je n'ai pour ma part jamais vu d'animalerie "fiable".

Vous pouvez nous contacter, et nous vous donnerons des liens vers des sites d'éleveurs dans plusieurs départements, ce qui vous permettra d'avoir accès à une adoption plus "sûre". Il vaut mieux faire quelques kms supplémentaires pour avoir un cobaye en bonne santé, plutôt que se précipiter dans l'animalerie au coin de la rue et passer chez le vétérinaire tous les mois.

 


Les animaux d'animalerie et la reproduction :

En animalerie, comme dit plus haut, on ne connaît malheureusement pas la lignée du cobaye qu'on s'apprête à adopter.
Pour cette raison, je vous déconseille fortement de faire reproduire une femelle/un mâle adopté(e) dans ces commerces : vous pourriez tomber dans le piège de l'union consanguine, et vous retrouver avec des petits qui risqueraient soit d'être morts-nés (la mortalité est plus fréquente qu'on ne le croit), soit d'avoir de graves tares génétiques.
Les cobayes issus d'union consanguine risquent notamment d'être sujets à la malocclusion (entre autres), et/ou de naître malformés, et seront finalement peu résistants.
De plus, le but quand on se lance dans l'élevage n'est-il pas de faire naître des petits sains et beaux (beaux, c'est à dire correspondant autant que possible aux critères standards retenus pour les différentes races) ?
Wink



***


Quel que soit l'endroit où vous adopterez, faites attention à plusieurs choses :


- L'état des animaux :
vérifiez toujours le poil, les yeux, le nez, la bouche et le l'anus.
La fourrure doit être brillante et n'avoir ni zone dépilée, ni croûtes, ni parasites.
Les yeux ne doivent présenter aucun écoulement.
Les dents doivent être blanches et bien placées.
Le nez doit être propre, ainsi que la région génito-anale.
Observez le comportement des animaux : ils doivent être vifs. Un animal prostré est un animal malade (avec des risques que ses compagnons de cage le soient aussi).
Ecoutez également leur respiration : elle doit être silencieuse. Un cobaye qui éternue ne le fait pas toujours à cause de la poussière : il peut être atteint d'une maladie respiratoire (mortelle si elle n'est pas traitée dans les délais les plus brefs).

- L'état des cages/enclos : ils doivent être propres et suffisamment spacieux. Mâles et femelles doivent être séparés. Ils doivent être pourvus de gamelles pour la nourriture, de râteliers pour le foin, et de biberons d'eau propres.

- La nourriture donnée aux animaux :
Il faut qu'ils aient dans la cage/l'enclos du FOIN à volonté, des gamelles d'extrudés (pas de mélange de graines), et une distribution quotidienne d'aliments frais (légumes) doit être faite.


Vous verrez qu'en animalerie toutes ces conditions sont rarement réunies, alors que chez un éleveur sérieux et compétent elles le seront.



Chez l'éleveur :


N'hésitez pas à parler avec lui. Un passionné sera ravi de répondre à vos questions.
Demandez-lui par exemple le nombre de portées par an et par femelle (2 est une moyenne raisonnable), l'âge et le poids des femelles mises à la reproduction, le choix des reproducteurs, informez-vous sur les races etc.

***Contrairement à certaines idées reçues, un animal adopté dans un bon élevage ne coûte pas plus cher qu'un animal pris en animalerie. Chez un éleveur sérieux, vous ne serez pas trompé sur la race et la santé de votre futur compagnon.***



Nb : tout éleveur doit être capacitaire, et donc déclaré auprès de la DDSV.

Voici un très bon lien extrait d'Annonces et Animaux, concernant le Certificat de Capacité :

http://rongeurs.lapins.furets.annoncesetanimaux.com/moteur.php?page=82&id_article=349

 



_________________

Cidrolin pour © Cobayes et Cie, tous droits réservés, copie totale ou partielle interdite.

 



coiffure mode, dreadlocks, Dreadlocks en laineGuide Cobayes Rubriques CobayesRubriques Cobayes

Ce site est listé dans la catégorie Animaux : Cochon d'Inde de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

WL Rank

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×